Accueil > français > Le Steadicam > On en parle ! > Le moniteur TB-6

Le moniteur TB-6

Ou voir la bulle en vert

Le moniteur TB-6 est le plus lumineux du marché mais en voie de disparition.

« Pourquoi il est vert ton écran ? Il est cassé ? » Voilà une question que j’entends de plus en plus sur les plateaux de tournage. Après 8 ans d’utilisation du TB-6 CRT monitor créée par Xtended Camera Support, il ne m’a jamais déçus. C’est un tank, de part son poids certes mais surtout de sa robustesse et fiabilité. Car ce n’est que récemment, à mon humble avis, que les moniteurs HD soient assez performants en luminance. Je dis bien « assez » car il est clair pour moi que le TB-6 est, à l’heure actuelle, le meilleur écran en qualité de luminance et de contraste. Combien de fois on se retrouve à faire des plans en extérieur avec le soleil qui tape sur l’écran à un moment critique du plan ? Quelque soit l’angle de vision sur l’écran, l’image est là. Cadrer sans les couleurs paraît insensé aujourd’hui. Néanmoins la couleur verte et le contraste permettent justement de se concentrer uniquement sur le cadre. A l’inverse, même en séquence « Nuit » ou ambiances sombres, le vert nous fait ressortir les contrastes et les formes aisément, tel un chat dans la nuit. Il n’y a pas de parasites. De plus, sa netteté ou plutôt son « Peaking » est très efficace. Les écrans LCD ne font clairement pas le poids sur ce détail technique. Quand aux écrans aux HD, il y arriveront très bientôt c’est certains. Mais visiblement il devient de plus en plus rare de voir l’écran vert en tournage sur un sled.

Il faut se l’avouer, l’écran vert faisait partie du charme des anciens modèles de steadicam. Une caractéristique propre des anciens modèles. Entre les moniteurs verts du 3A et du PRO 1, le TB-6 est le seul qui soit toujours en production depuis 20 ans, toujours apprécié par d’irréductibles cadreurs steadicam Outre-Atlantique et Outre-Manche. Il y a quelque semaine, un certain grand opérateur m’a contacté en catastrophe, en plein tournage, car son moniteur du même nom tomba en panne (Et oui, rien n’est infaillible). Bizarrement je me sentais moins seul dans ce monde numérique fait de couleurs. Il cela va de soit qu’il va falloir que je cède sous la pression du progrès. Un sled HD appel à un moniteur HD. On est déjà encombré de câbles avec les caméras numérique, qu’on a rapidement envie de se débarrasser du Downconverter qui vient ce rajouter à l’équation ainsi que la bulle électronique XCS indépendante du moniteur. Ou si l’on un est vrai un aficionados du TB-6, on prend la version HD, toujours en vert bien sûr sinon quel intérêt, n’est ce pas ? Mais on tape rapidement « Transvideo Cinemonitor » une fois « the Price List » affiché par XCS inc. sur son ordinateur…
Son ergonomie est cependant adéquate à une bonne balance dynamique et encore une fois le TB-6 a une durée de vie impressionnante. Le mien date de 1999, il a survécu à deux ou trois chutes, à – 12 degrés en montagne enneigées, à l’humidité etc… Il marche toujours sans que j’ai eu besoin de le renvoyer chez XCS. M’en séparer un jour sera nécessaire mais il partira avec les honneurs.