Accueil > français > Le Steadicam > Petit lexique du Steadicam > Le WALK and TALK

Le WALK and TALK

Le Walk and Talk, l’incontournable dans la pratique du Steadicam

Walk and talk (en français "marche et parle")

Cette figure scénaristique qui met le plus souvent en scène 2 ou 3 protagonistes est un classique dans la pratique du Steadicam. Trottoirs, allées, couloirs combinés aux escaliers, passages intérieurs et extérieurs, les acteurs y enfilent des pages de texte au gré des focales (plan d’ensemble du groupe, plan isolé de chaque acteur, de face ou de profil...). Quoiqu’il en soit, c’est la fête au cadreur Steadicam, qui finira, à force de répétition et de prises, par connaître par cœur le texte des comédiens et les aléas du terrain !
En effet, le walk and talk, de part sa durée de plan (jusqu’à plusieurs minutes utiles) met en œuvre l’endurance du cadreur Steadicam qui œuvrera le plus couramment en missionnaire arrière (ce terme sera expliqué ultérieurement).
Le walk and talk est la figure par excellence de la reculade, pour de longues scènes explicatives ou d’information. Les scènes amoureuses y prennent alors des airs de roucoulades pour notre cadreur Steadicam.
Les couloirs exigus deviennent le théâtre d’un véritable rapprochement de l’équipe : cadreur, assistant opérateur, perchman, électro à la perche lumineuse et machino au guidage, cette joyeuse équipée évoluera dans un magnifique mouvement collectif et sans bousculade, devant le regard inspiré de nos comédiens tout absorbés par leur interprétation.
Selon l’environnement et la vitesse de marche des acteurs, le walk and talk nécessite parfois d’adopter pour le cadreur Steadicam la position en Don Juan (ce terme sera expliqué ultérieurement) dès lors, la séquence devient d’autant plus redoutable que le minutage et la distance à parcourir s’allongent.
Enfin, pour le walk and talk notamment en intérieur, attention aux chaussures qui couinent !

walk and talk

2 Messages

Répondre à cet article